Marie-Anne Faupin,  

piano, bandonéon, flûte, composition

Née en 1986, elle commence ses études musicales à l’E.N.M.D. de Charleville-Mézières où elle obtient successivement la Médaille d’or de flûte traversière en 2002, puis la Médaille d’or de piano à l’unanimité en 2003. Elle se perfectionne ensuite au piano classique avec de grands professeurs : Laurent Cabasso (CNR de Strasbourg), Nicolas Mallarte, Hortense Cartier-Bresson et Julien Le Pape. En Juin 2010, elle obtient le DNSPM de piano au Pôle Supérieur Paris-Boulogne-Billancourt, le DEM d’accompagnement ainsi que la Licence de Musicologie à la Sorbonne.  Elle remporte en 2004 le Premier prix du Concours National de piano Yamaha et elle est finaliste en mars 2010 du Concours International de piano J.S. BACH de Würzburg (Allemagne).

Elle s’est ensuite formée au jazz et à la composition auprès notamment de Vincent Jacqz et à l’improvisation au piano avec Cyrille Lehn.

Chambriste recherchée, elle est invitée dans de nombreux festivals (Classique en Bocage (03), Musique au Bois (80), les Z’estivales (76)…) dans des formations très variées : sonate, trio, quatuor. Elle est également appréciée pour ses qualités daccompagnatrice lyrique, elle interprète ainsi en 2012 l’opérette La Belle Hélène d’Offenbach lors d’une série de trente représentations au Théâtre du Marsoulan (Paris 12). Elle accompagne également fréquemment des récitals de chant.

En 2013, avec la pianiste Domitille Bès le duo à quatre mains NoMad. Leur désir de rencontre avec d’autres formes artistiques les amène à monter un ciné-concert notamment au Festival Les Zestivales du Havre. NoMad rencontre en 2014 la compagnie de danse contemporaine La BaZooKa et crée le spectacle à caractère chorégraphique Stravinsky Motel dans lequel elles interprètent le Sacre du Printemps et Petrouchka de Stravinsky. Après plusieurs sessions de résidence in situ elles se produisent sur les grandes scènes nationales : l’Espace des Arts de Chalon sur Saône (Festival Instance), le Théâtre d’Orléans, le Rive Gauche de Saint Etienne du Rouvray, le Tetris du Havre.

Grande amatrice de chanson française, Marie Anne Faupin accompagne régulièrement des chanteurs et comédiens, au piano aussi bien qu’au bandonéon ou à la flûte. Elle écrit des arrangements originaux et laisse libre cours à ses talents d’improvisatrice. Elle est ainsi invitée à l’Institut Français de Marrakech, au Figuier Blanc d’Argenteuil (95), au Théâtre du Temple (Paris 11), ainsi que sous le chapiteau du cirque Romanès. Elle crée notamment le récital Chansons d’amours avec le chanteur et comédien Stéphane Baroux (une vingtaine de représentations).

Passionnée par la musique argentine, l’exploration de ce pays et de cette culture, elle se forme à son instrument emblématique : le bandonéon. Elle fonde le Duo Cabeceo avec Anne Mazeau, duo piano-bandonéon et piano à quatre mains qui revisitent le répertoire traditionnel argentin et propose des compositions inspirées de cet univers. Ce projet l’amène à jouer lors de nombreux festivals (Les Tradigordines, Piano is not dead, Musique en Périgord…), concerts (El Clandestino, Maison Montard de Lalinde…) et milongas (bals de tango). Leur premier disque Echos d’échos est sorti en 2021. Elles conçoivent également ensemble un dispositif de piano itinérant, Le Piano en Vadrouille, qui leur permet de sillonner les routes l’été et de jouer dans des cadres originaux.

Elle fait également partie de la Típica Folklórica qui ré-interprète le répertoire du folklore argentin avec une formation typique de tango et se produit dans de nombreuses occasions (festival Tarbes en tango, TAC, La Marbrerie…). La Tipica a notamment effectué une tournée en Argentine en mars 2019. La Diablera, le premier album du groupe, est sorti en 2021.

Elle co-crée le Matelas Epileptique en 2019, un groupe de musiciens qui met en musique des films muets du début du cinéma, entre improvisation et composition. Ils produisent ainsi une dizaine de ciné-concerts entre 2018 et 2020 à La Marbrerie notamment (Montreuil).

Éclectique et avide de rencontres artistiques, elle reste néanmoins très attachée au répertoire du piano solo et se produit en récital, notamment à la Scots Kirk (Paris 8), au Temple Saint Marcel (Paris 5), et dans de nombreux concerts en appartement.

Titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de piano et animée par la nécessité de transmettre, elle enseigne le piano et l’accompagnement au CRD de Fresnes.